Voyage à Myanmar pour expérimenter le tourisme écologique en famille
Portrait of family of travelers in tent looking at camera

Voyage à Myanmar pour expérimenter le tourisme écologique en famille

À l’heure où l’environnement est au centre de toutes les préoccupations des acteurs du tourisme, la question n’est plus de savoir s’il faut ou non visiter la Birmanie, mais bien de connaître la meilleure façon d’y voyager de manière responsable et durable. À Myanmar, il est la responsabilité de chaque voyageur de respecter l’endroit qu’il traverse, quel que soit l’environnement dans lequel il se déplace. Dans les lignes qui suivent, il convient d’évoquer une approche respectueuse de ce pays et de ses habitants afin que le séjour de chaque visiteur puisse avoir un impact positif.

Généralité sur la notion du tourisme responsable en Birmanie

Le tourisme responsable présente plusieurs variantes. Toutefois, le point commun entre toutes les notions (écologique, responsable, équitable, solidaire…) est le respect des principes du développement durable. Celui-ci est un développement répondant aux besoins actuels, tout en permettant aux générations à venir de répondre à leurs propres besoins. Dans sa définition la plus simple, le tourisme responsable est une initiative du voyageur de minimiser autant que possible son impact sur l’environnement, mais aussi sur le mode de vie local. Autrement dit, les comportements positifs devraient transformer les explorations en actes bénéfiques pour les populations et l’environnement.

Le tourisme écologique est la variante la plus connue du tourisme responsable. Il s’agit d’une démarche touristique en faveur du développement durable. Ce concept vise à préserver la biodiversité et les ressources culturelles d’une destination. En d’autres termes, il est plus centré sur la découverte de la nature, mais aussi de l’écologie urbaine. En Birmanie, ce type de voyage prend tout son sens, car le pays regorge de paysages variés avec divers circuits qui invitent à une exploration et découverte incroyable. Le tourisme écologique à programmer sur ce site, c’est aussi l’immersion au sein d’une communauté, dont la plus connue est celle se trouvant autour du magnifique lac Inle. À cela s’ajoute la découverte de quelques-uns des plus beaux sites bouddhistes d’Asie tels que le temps de Bagan et la plaine aux milliers de pagodes.

Quelques précautions à prendre pour réussir un voyage en famille

Bien que Myanmar dispose de nombreux sites et attractions touristiques, certaines destinations méritent largement le détour dans le cadre d’un tourisme écologique. Mais avant de présenter ces lieux, il importe de connaître quelques points essentiels pour un voyage responsable. Au moment d’organiser le périple, il est préférable de privilégier le voyage en petits groupes ou indépendant plutôt qu’un séjour organisé. Cela permet une maîtrise de dépenses. En groupe, le voyage offre la possibilité de contact avec la population. En outre, il convient de tourner vers les prestataires indépendants qui favorisent les programmes touristiques durables. Une fois sur place, il faut répartir les dépenses afin de multiplier le nombre d’habitants qui pourront en bénéficier. Par ailleurs, le fait de mesurer les paroles est aussi l’une des précautions à prendre. Notamment, il faut éviter d’engager une discussion axée sur la politique. De préférence, il faut laisser l’interlocuteur diriger la conversation. La prudence est également de mise dans les remarques.

Les voyageurs ont l’occasion d’agir positivement durant leur séjour en Birmanie dans le cadre d’un tourisme écologique. Entre autres, ils pourront s’arrêter dans une école de village pour voir de quoi celle-ci a besoin. Ils auront également la possibilité de fréquenter les établissements qui s’engagent dans les initiatives caritatives.

Quels sont les sites immanquables de la Birmanie ?

La Birmanie est un terrain de jeu idéal pour les amateurs de randonnée et de trek. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que la destination attire les voyageurs passionnés du tourisme écologique. Le territoire propose de nombreux treks à travers les villages birmans et la jungle. Parmi les sentiers les plus prisées figurent celui reliant la ville de Kalaw au lac Inlé pour une randonnée d’environ 60 km. Les chemins sont accessibles toute l’année. Outre cela, le parc national Alaungtaw Kathapa est un site à ne pas manquer pour découvrir la richesse de la biodiversité birmane. C’est l’un des plus beaux parcs du pays qui abrite une variété importante d’animaux dans une nature luxuriante. Dans le parc appelé Hkakabo Razi, les amateurs de grands espaces seront servis. Sur plus de 1 200 m², ce site abrite une faune généreuse. Pour y accéder, il faut prendre de la hauteur et faire l’ascension de la montagne éponyme.

La région du Delta de l’Irrawaddy est une autre destination à privilégier pour se familiariser avec la nature birmane. À titre d’information, Irrawaddy est un fleuve mythique qui prend sa source dans l’Himalaya. Il traverse Myanmar du nord au sud sur 2 000 km pour finir en delta avant de se déverser dans la mer d’Andaman. Large de 4 km, ce fleuve séduit de nombreux voyageurs qui y naviguent à bord de nombreux bateaux. Certains opérateurs y proposent des croisières de 3 à 10 jours, partant de Mandalay pour rejoindre la mystérieuse cité de Bagan, célèbres pour ses plus de 2 000 temples et pagodes.

Laisser un commentaire